L' Académie Nationale de Police

Prévue à l’article 273 de la Constitution de 1987 et aux articles 2 et 11 de la Loi du 29 novembre 1994 portant création, organisation et fonctionnement de la Police nationale d’Haiti (PNH), l’Académie nationale de police (ANP) est une institution de la Police nationale chargée de la formation et du recyclage des cadres supérieurs et intermédiaires.

Vision : Devenir un chef de file dans le domaine de la formation en gestion et sécurité en Haïti.

Valeurs : Discipline, engagement, intégrité, respect, sens de l’excellence.

La Constitution de la République d’Haïti, en son article 273, prévoit une Académie de police pour la formation des cadres supérieurs et intermédiaires de la PNH ; et l’article premier de la loi portant création de l’Académie a, conformément à la Constitution, prévu l’existence de l’Académie nationale de police pour la formation et le recyclage des commissaires et des inspecteurs. Pourtant depuis la création de la PNH, c’est la Direction des écoles et de la formation permanente (DÉFP), aujourd’hui École nationale de police (ÉNP), qui assurait la formation des élèves commissaires et des élèves inspecteurs. Il fallait donc se conformer aux prescrits de la constitution et des lois en mettant sur place  une nouvelle structure destinée à  la formation des cadres supérieurs et intermédiaires de l’institution.

L’exécution du projet a conduit à l’élaboration de six (06) programmes de formation, développés par des experts canadiens et de jeunes concepteurs haïtiens, sous le leadership du CRC SOGEMA, l’agence canadienne d’exécution qui a gagné l’appel d’offre pour la gestion du projet FIPCA-PNH. Cette firme, présente en Haïti depuis 2010, travaille en étroite collaboration avec la PNH pour la structuration et le fonctionnement de ce qui allait devenir l’Académie nationale de police (ANP).

Le 19 juin 2009, un protocole d’entente  a été signé entre le gouvernement d’Haïti, représenté par  M. Jean Max Bellerive, ministre de la Planification et de la Coopération externe, et le gouvernement du Canada, représenté par M. François  Montour, chef de la Coopération canadienne. Ce protocole d’entente portait  surtout sur un projet de formation initiale et de perfectionnement des cadres de la Police nationale d’Haïti (FIPCA-PNH). Ainsi, les deux pays se sont engagés à collaborer pour la réalisation de ce projet dont l’objectif est de contribuer à la professionnalisation de la Police nationale d’Haïti par la formation des commissaires et des inspecteurs.

Le 15 avril 2013, l’Académie nationale de police a commencé à fonctionner en recevant une cohorte de quarante-deux (42) élèves commissaires dont cinq femmes pour une formation d’une durée de six mois. De 2013 à 2019, l’ANP a formé deux cent quarante-neuf (249) commissaires dont douze (12) femmes et cent trente-neuf (139) inspecteurs dont 14 femmes, soit un total de trois cent quatre-vingt-huit (388) cadres de police, répartis en huit (08) cohortes.

image018-ihsi
DSC01984